Comme tous les autres types de sociétés, la dissolution d’une société civile immobilière obéit à certaines règles. La dissolution peut se faire de manière rapide si on connait toutes les étapes à respecter.

Des raisons qui peuvent entrainer la dissolution d’une SCI

La Société Civile Immobilière est une société d’investissement qui peut être dissoute pour diverses raisons. Les difficultés financières, les problèmes organisationnels et les conflits peuvent pousser les associés à dissoudre la société. Cette dernière peut atteindre son objectif ou encore que sa durée de vie soit atteinte. Le décès d’un associé peut aussi entrainer la dissolution de la société. La dissolution de la société peut également résulter d’une décision judiciaire ou encore d’une demande des associés. Cependant, il faut savoir que la dissolution d’une société ne se fait pas sur un coup de tête. La procédure de dissolution est la même que pour les autres sociétés. Pour dissoudre une société civile immobilière, il faut que tous les associés soient informés.

Des étapes à suivre pour la dissolution de la société

La décision de dissolution doit être adaptée en assemblée générale. Un procès-verbal de dissolution doit être dressé à l’issu du vote. Il faudra nommer un liquidateur qui se chargera de lancer la dissolution de la société. Le liquidateur doit enregistrer l’acte de dissolution au greffe du tribunal de commerce. Il va aussi faire paraitre l’avis de dissolution dans un journal officiel mais aussi au bulletin officiel des annonces civiles et commerciales. Le liquidateur va enfin procéder à la fermeture et à la répartition des biens entre les associés. Vous comprenez donc que la dissolution sci n’est pas aussi simple qu’on peut le croire. Il est important de bien se renseigner avant d’entamer la procédure de dissolution. Pour connaitre les formalités et les conditions de la dissolution de la SCI, vous pouvez contacter les spécialistes en la matière. Il existe de bonnes adresses où vous pourrez trouver toutes les informations utiles.